Un capteur est un dispositif qui modifie une grandeur physique reçue en entrée en signal électrique. C’est le cas de la photorésistance que l’on abordera dans ce tutoriel.

  1. Description et domaine d’utilisation

La photorésistance (Light Dependent Resistor)  est un composant électrique dont la valeur de la résistance change en fonction de la luminosité. Elle est principalement utilisée dans les appareils photo, les systèmes de détection, de comptage, d’alarme…

  • Fonctionnement

Dans l’obscurité une photorésistance peut avoir une résistance aussi élevée que plusieurs mégohms tandis qu’exposé à la lumière elle peut avoir une résistance de quelques centaines d’ohms. Nous pouvons déduire que  la valeur de la résistance est inversement proportionnelle à la quantité de lumière auquel elle est exposée. Il existe différents types de photorésistances dont les résistances diffèrent. Le plus utilisé est de 1 MΩ (obscurité) et de 12 KΩ (en pleine lumière).

Tout capteur à une sensibilité, la photorésistance ne fait pas exception à cette règle. Mais comment régler la sensibilité de la photorésistance ? Tout simplement en appliquant le principe de pont diviseur de tension. Quelques rappels nous ferons sûrement du bien.

Nous pouvons bien voir sur la figure que la tension aux bornes du générateur est de 9 V mais que la tension aux bornes de chaque résistance est de 4,5 V. C’est le principe de pont diviseur de tension.

La tension de sortie est donc donnée par la relation :

Dans le paragraphe suivant, la résistance R1 est remplacée par une photorésistance. Ainsi R2 joue énormément sur la sensibilité du montage. En effet si la valeur de R2 est négligeable par rapport à la valeur de R1, la photorésistance sera peu sensible, car il faudra atteindre un niveau de luminosité important avant que R2 s’approche de la valeur de R1 et commence à faire une différence dans l’équation. Inversement, si la valeur de R2 est non négligeable par rapport à la valeur de R1, la photorésistance sera très sensible, car la moindre différence de luminosité entrainera un changement de la tension en sortie du pont diviseur. Par conséquent, plus la valeur de R2 est élevée plus la photorésistance sera très sensible. En journée ou en présence de la lumière la tension aux bornes de la photorésistance sera inférieure  à la tension à ses bornes pendant la nuit ou dans l’obscurité, ce qui conditionnera donc l’allumage ou l’extinction d’une lampe par exemple.

  • Utilisation avec Arduino

Nous allons montrer comment utiliser une photorésistance comme interrupteur pour allumer ou éteindre une LED  en fonction de la luminosité à laquelle la photorésistance est exposée.

  • Matériels

-Carte Arduino

-Breadboard

  • Photorésistance

-LED

-Fils de connexion

  • Résistances 10 KΩ et 220 Ω

Passons à présent au câblage.

Câblage:

  • fixez la LED au breadboard ;
  • connectez la résistance de 220 ohms à l’anode ;
  • connectez le fil vert à la patte libre de la résistance de 220 ohms ;
  • connectez le fil rouge à la cathode de la LED ;
  • fixez la photorésistance à  la breadboard ;
  • fixez la résistance de 10 kΩ  à une patte de la photorésistance ;
  • connectez le fil jaune à la patte libre de la photorésistance ;
  • connectez le fil orange à la photorésistance et à la résistance de 10 kΩ sur la même colonne ;
  • connectez le fil noir à la patte libre de la résistance de 10 kΩ ;
  • connectez le second bout du fil vert au pin 2 de l’Arduino ;
  • connectez les seconds bouts des fils rouge et noir au GND ;
  • connectez le second bout du fil jaune au VCC ;
  • connectez le fil orange au pin A0 de l’Arduino.
  • Code

int ldr = A0;// définition de la photorésistance sur le pin A0
int valeur =0;//déclaration de la variable stockant le signal numérique de la photorésistance
const int led = 2;//définition de la led sur le pin 2
void setup() {
Serial.begin(9600);
pinMode(led,OUTPUT);//définition de la led comme sortie
digitalWrite(led, LOW);

}

void loop() {
valeur = analogRead(ldr);//lecture et stockage du signal numérique
//Serial.println(“la valeur de la LDR est:”);
//Serial.println(valeur);
delay(1000);
if(valeur<=300)//allumage de la led dans l’obscurité
{
digitalWrite(led,HIGH);
//Serial.println(“LDR DARK, la led s’allume”);
}
else
digitalWrite(led, LOW);//extinction de la led en présence de lumière
}

Remarque :

Etant donné que la photorésistance est branchée à une entrée analogique la tension à ses bornes serait convertie en signal numérique entre 0 et 1023. A cet effet le signal numérique de la photorésistance en journée ou en présence de la lumière sera inférieur à son signal numérique pendant la nuit ou dans l’obscurité. Ce code est donc un exemple, ainsi vous pouvez faire vos propres tests et modifier le code selon vos résultats.

Nous sommes donc à la fin de ce tutoriel, nous espérons avoir comblé vos attentes.

A très bientôt pour d’autres aventures.

Les détails ne sont pas renseignés

0.00 average based on 0 ratings

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Course Features

  • Duration : 10 week
  • Max Students : 1000
  • Enrolled : 0
  • Re-take Course : 0
  • Assessments : Self
Price :
Gratuit

Rating

Average Rating: 0.00

Star
0%
Star
0%
Star
0%
Star
0%
Star
0%

Leave a Comment