Utiliser un potentiomètre avec arduino / Ce qu'il faut savoir / Description et domaine d’utilisation

Description et domaine d’utilisation


Le curseur se déplace sur une piste résistive (en carbone) grâce à un axe rotatif, un axe  linéaire ou un tournevis. La variabilité du potentiomètre a permis de l’utiliser pour plusieurs fonctions autres que la protection d’un composant électronique. Il en existe deux types : analogiques et numériques. On le retrouve dans plusieurs appareils électroniques comme la guitare électronique, le joystick, le bouton de volume (rotatif) sur une chaîne hi-fi, un curseur (rectiligne) sur une table de mixage…  

  • Fonctionnement

Le potentiomètre fonctionne de plusieurs manières :

  • En tant qu’une résistance simple : dans ce cas elle devient un dipôle. Mais comment ?

Pour cette configuration, on n’utilise que les broches 1 et 2. Plus le curseur s’éloigne  de la broche 1, plus la résistance entre 1 et 2 est grande et inversement.

Remarque :

Il existe une utilisation encore plus simple du potentiomètre en configuration dipôle. Il s’agit  de n’utiliser que le curseur et l’une des deux autres broches.

  • En tant que deux résistances variables dont les valeurs sont inversement proportionnelles (utilisation en pont diviseur) : la position du curseur est comprise entre 0 et 1, ces chiffres représentent la longueur de la piste résistive. Le curseur et une patte représentent donc une résistance. Plus le curseur se rapproche d’une patte plus la résistance diminue.

Dans cet exemple le curseur  est exactement au milieu donc les résistances ont la même valeur.

  • Utilisation avec Arduino

Le potentiomètre peut être utilisé pour faire varier la luminosité d’une ou de plusieurs LEDs, utiliser la LED comme clignotant, aussi faire varier la vitesse de rotation d’un moteur pas à pas et bien d’autres encore. Pour appliquer tout ce que l’on vient d’apprendre nous réaliserons un clignotant dont la vitesse varie à l’aide d’une LED et du potentiomètre.

  • Matériels 
  • Carte Arduino
  • Potentiomètre 10 KΩ
  • LED
  • Résistance 220 Ω
  • Breadboard
  • Fils de connexion

Vous vous demandez bien comment utiliser le potentiomètre dans ce projet : c’est très simple. Il s’agira de brancher le potentiomètre sur l’une des entrées analogiques de l’Arduino. Le model UNO R3 en possède six (06). Le potentiomètre envoie un signal lorsqu’on change la position du curseur. Ce signal sera donc converti en signal numérique entre 0 et 1023, ce que l’on utilisera dans la programmation.

  • Signal numérique et analogique

Nous avons pour habitude de brancher une LED sur un des pins numériques (DIGITAL) de l’Arduino. La LED fonctionnant donc en régime continu, deux états nous permettent donc de l’allumer (HIGH ou 1) et ou de l’éteindre (LOW ou 0). Il s’agit donc d’un signal numérique représenté par un nombre de valeurs précises (combinaison de 0 et 1). Le potentiomètre quant à lui envoie un signal analogique (électrique) variant la tension à ses bornes de 0 à 5 V. Cette variation dépend de la position du curseur. On peut donc obtenir une infinité de valeurs entre 0 et 5 V. L’Arduino se chargera de convertir le signal analogique du potentiomètre en signal numérique. C’est pour cette raison qu’il faudra veiller à brancher le potentiomètre sur les entrées analogiques (ANALOG IN) de la carte.